Une simple frite

Une simple frite

Frites

L’Almanach Cousteau de l’Environnement – Racines – page 213

  • En 1981

    • La production mondiale annuelle de pomme de terre était de 250 millions de tonnes, dont 30% en Union Soviétique.
    • Les plants de pommes de terre étaient traités massivement par des pesticides chimiques et les tubercules étaient traités aux rayons gamma pour les empêcher de germer.
    • … Les auteurs de l’Almanach Cousteau de l’environnement n’avaient pas trop d’inspiration pour parler des frites…

     

    En 2016

    • L’engouement pour les frites n’a cessé d’augmenter et s’est propagé à travers le Monde entier, notamment par le biais des chaînes de fastfood.
    • La production mondiale de pommes de terre est estimée à environ 368 millions de tonnes (2013), pour une surface cultivée de 19,4 millions d’hectares. Avec 25% de la production mondiale, la Chine est devenue le plus grand producteur de pommes de terre, suivie de l’Inde, de la Russie, de l’Ukraine et des Etats-Unis.
    • Le problème pour l’environnement est le même qu’avec toutes les autres grandes (mono)cultures. Les plants de pommes de terre nécessitent des quantités de plus en plus importantes de pesticides (fongicides, insecticides) pour lutter contre les nombreux nuisibles que sont les champignons causant des maladies cryptogamiques (fusariose, mildiou, rouille…) et les insectes prédateurs (courtilière, doryphore, taupin…). Bien qu’à l’abri sous terre, les tubercules sont néanmoins contaminés par ces substances dont certaines se révèlent toxiques pour la santé des consommateurs. Les insectes, notamment les pollinisateurs comme les abeilles, sont exposés à de véritables cocktails mortels de pesticides.
    • Si les frites sont dangereuses pour notre santé, ce n’est pas tant à cause de leur teneur en huile. On sait aujourd’hui que les frites peuvent contenir de l’acrylamide, une substance chimique toxique formée à haute température par la réaction entre certains acides aminés et des sucres. Les pommes de terres trop riches en sucres, par exemple lorsqu’elles sont conservées à basse température, ne doivent donc pas être utilisées pour la production de frites.

Comments are closed