Symboles en péril : Le perroquet impérial

Perroquet impérial _ Symbole de la Dominique

Perroquet impérial _ Symbole de la Dominique

L’Almanach Cousteau de l’Environnement – Les quatre grands changements : Les choses qui disparaissent – page 311

 

Le perroquet impérial amazone  (Amazona imperialis) a été hissé au rang de trésor national de La Dominique dont il orne l’emblème et le drapeau national. Ce magnifique oiseau d’environ 50 cm dont le plumage est une véritable explosion de couleurs a été tout simplement victime de sa beauté. Répandu autrefois dans la région des Caraïbe à proximité de la Martinique et de la Guadeloupe, cette espèce endémique ne se trouvait plus que sur la montagne du Morne Diablotin au Nord de la Dominique. A la fin des années 70 il ne restait plus qu’environ 150 perroquets impériaux à l’état sauvage, victimes de leur succès auprès des collectionneurs et des zoos. La plupart (4/5) mourraient pendant le transport.

Le perroquet impérial amazone est inscrit sur la liste rouge de l’UICN comme espèce en danger. On estime la population actuelle à seulement 250-350 individus (160-240 adultes), soit une légère progression depuis 1993 où elle avait chuté à quelques 80-100 individus. Ce perroquet, qui ne se reproduit qu’une année sur deux, reste menacé par la diminution de son habitat (principalement à cause des plantations de bananes), par les  ouragans, la chasse et le commerce à destination des collectionneurs étrangers. Heureusement, le commerce local a été pratiquement éliminé grâce à un programme éducatif réussi.

 

Comments are closed