Symboles en péril : Le condor des Andes

Condor des Andes _ Symbole de la Colombie

Condor des Andes _ Symbole de la Colombie

L’Almanach Cousteau de l’Environnement – Les quatre grands changements : Les choses qui disparaissent – page 312

 

Les habitants des Andes vouent depuis des millénaires un culte au condor (Vultur gryphus), oiseau impressionnant par son envergure et la majesté de son vol. En Bolivie, le condor symbolise l’horizon sans limite du pays ; Il représente la force pour le Chili, la liberté pour la Colombie, le pouvoir et la grandeur du peuple pour l’Équateur et au Pérou, il représente, associé au lama, le règne animal . On le retrouve tout le long de la Cordillère des Andes, depuis l’océan Pacifique jusqu’au sommet des montagnes. La population de condors des Andes a été réduite à quelques milliers d’individus à la fin des années 70, victimes des éleveurs (alors que le condor, nécrophage, ne s’attaque jamais au bétail), des chasseurs de trophées et des sacrifices rituels. Le Chili a fini par reconnaitre le condor des Andes comme espèce en danger et a pris des mesures pour sa protection. Un programme a été lancé pour relâcher sur une péninsule isolée au Nord du Pérou des oiseaux élevés en captivité au Patuxent Wildlife Centre (Maryland) et au Bronx Zoo (New-York).

Le condor des Andes, dont la population est estimée à 6700 adultes, est inscrit sur la liste rouge de l‘UICN dans la catégorie des espèces quasi-menacées. Les principales menaces qui pèsent sur cet oiseau sont la perte d’habitat, l’ingestion de munitions au plomb et la persécution par les agriculteurs. Les programmes de reproduction en captivité et de réintroduction ne permettent pas d’inverser le déclin de l’espèce, à cause d’un taux de reproduction particulièrement faible (tous les 2 à 3 ans).

 

Comments are closed