Que pouvait-on acheter pour 5 millions de francs ?

2 millions

L’Almanach Cousteau de l’Environnement – Coûts cachés – pages 228-229

 

Pour donner une idée à ses lecteurs de ce que représentent des sommes de plusieurs millions de francs citées dans les articles, l’Almanach Cousteau de l’Environnement avait dressé une liste de choses qu’on aurait pu acheter en 1981 avec 5 millions de francs, soit l’équivalent de 2 millions d’euros (en tenant compte de l’inflation). Il est intéressant d’imaginer en parallèle ce  que cette même somme permettrait d’acheter aujourd’hui :

  • En 1981, une somme de 5 millions de francs permettait d’acheter 15 min de programme à une heure de grande écoute sur une chaîne nationale de télévision américaine. Le coût moyen de 30 secondes de spot publicitaire en prime time était de 112 000 $ en 2014 (99 411 €). Avec 2 millions d’euros vous pourriez ainsi vous payer 10 min de pub.
  • Selon l’Almanach, une somme de 5 millions de francs permettait d’enseigner à 500 élèves du secondaire pendant un an (344 élèves selon les chiffres du Ministère). En 2014,  la  dépense de l’enseignement a nettement augmenté, avec 8410 € par an pour un collégien et 11190 €  pour un lycéen  en  enseignement  général ou technologique (education-gouv.fr). 2 millions d’euros permettraient donc de n’assurer l’éducation que de 208 élèves du secondaire pendant un an.
  • En 1981, une somme de 5 millions de francs permettait d’acheter 1,6 km de lignes de chemin de fer. Aujourd’hui, 2 millions d’euros permettent de construire 2 kilomètres de lignes de chemin de fer classique. Par comparaison, un kilomètre de ligne TGV prévue pour atteindre 300km/h coûte environ 15,9 millions €.
  • En 1981, sur 5 millions de francs dépensés par l’État Français, 1 million (20%) allait à la Défense et 1 million à l’Éducation. Selon la Loi de Finances 2017, sur 2 millions d’euros dépensés par l’État, 0,37 million € sera alloué à l’Éducation et à la Recherche (18,7%) et 0,18 million € ira à la Défense (9,0%). Le budget de l’Éducation a été sanctuarisé, contrairement à celui de la Défense.
  • En 1981 les terroristes ou les paranoïaques pouvaient se payer un char lourd AMX-30 avec ses pièces de rechanges pour 5 millions de francs. Un char Leclerc AMX-56 développé par GIAT Industries coûte la bagatelle de 10 millions d’euros. C’est cher pour un char, ce qui explique sans doute le bide commercial de ce “fleuron de l’industrie française”.
  • En 1981 vous pouviez aussi investir vos 5 millions de francs pour aider au développement de pays pauvres, par exemple acheter 2 000 tonnes de haricots secs pour nourrir 650 millions de personnes sur une journée (au niveau de l’apport en protéines). Aujourd’hui, 2 millions d’euros suffiraient tout juste à nourrir 160 millions de personnes pendant une journée (prix moyens 2016 des haricots Coco blancs : 4 €/kg). Le prix des aliments de première nécessité a en effet fortement augmenté au cours des dernières décennies et ce sont les populations de pays pauvres qui en souffrent le plus.
  • Si vous vouliez contribuer à la préservation de l’environnement en 1981, vous pouviez, avec 5 millions de francs, équiper 400 foyers en énergie solaire et réduire de 10% leur facture annuelle de fuel. Aujourd’hui, le coût d’une installation d’une puissance crête classique de 3 kWc varie de 10 000 € à 13 000 €. Avec 2 millions d’euros vous pouvez équiper environ 174 foyers, soit beaucoup moins qu’en 1981. Mais les chiffres sont difficilement comparables, tant les technologies ont progressé en 35 ans. Les panneaux solaires de 1981 n’étaient pas très fiables et leur productivité restait aléatoire. les données avancées par l’Almanach Cousteau semblent utopiques.

 

 

Comments are closed