Promesses de retour : L’alligator du Mississippi

Promesses de retour : L’alligator du Mississippi

Alligator du Mississipi

L’Almanach Cousteau de l’Environnement – Les quatre grands changements : Promesses de retour – pages 297-298

 

Il y a un peu plus d’un siècle, les alligators d’Amérique (Alligator mississipiensis) étaient présents en grand nombre dans chaque rivière, chaque bayou, chaque marais, du Sud-Est des Etats-Unis (les seules autres alligators vivent en Chine, dans le Yang-Tsé-Kiang). Ils pouvaient atteindre la taille de 3,5 mètres à l’âge de dix ans et il n’était pas rare de trouver des spécimens de plus de 4,5 mètres. En 1980, les alligators du Mississippi ne vivaient plus assez longtemps pour espérer atteindre 4 mètres.

Les alligators, qui avaient l’inconvénient d’être recouverts d’une peau dont le cuir était devenu à la mode, ont été massacrés en masse. Au moins 10 millions d’alligators ont été tués entre 1800 et 1940 pour finir en bottes, ceinturons et selles de cheval. Il s’est vendu pas moins de 1,5 million de peaux en Floride au cours des années 1930, souvent des impubères de moins de 1,2 mètre qui n’avaient même pas eu le temps de se reproduire. En 1960, plus de 90% des alligators américains avaient disparu.

La Floride a interdit la chasse à l’alligator en 1961, suivie de la Louisiane, puis de l’ensemble des États américains. Malgré ces interdictions, le braconnage continuait à rapporter des fortunes (1 million de dollars rien qu’à Miami en 1965, pour près de 50 000 peaux vendues clandestinement). En Louisiane, les lois sur le braconnage se durcirent sérieusement, ce qui permit de repeupler peu à peu les marais de Louisiane. En 1976, la population d’alligator était remontée à environ 200 000 individus. Ce nombre était considéré comme suffisant important pour autoriser à nouveau la chasse aux alligators, mais cette fois avec des quotas stricts calculés chaque année. Dans les neuf autres États américains ou vivaient les alligators, la chasse resta interdite (Floride, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Géorgie, Mississippi, Alabama, Texas, Arkansas, Oklahoma). Cette espèce n’était plus en voie d’extinction et on estimait à la fin des années 1970 leur nombre à 800 000. Ils étaient suffisamment nombreux pour provoquer environ 8000 plaintes d’habitants de Floride qui se plaignaient de voir un spécimen dans leur jardin ou leur piscine. Il y a aujourd’hui plus d’un million d’alligators du Mississippi aux Etats-Unis et certains vivent assez longtemps pour atteindre des tailles de plus de 4 mètres.

 

Promesses de retour : La loutre de mer
Promesses de retour : Le bison de prairie
Promesses de retour : Le cygne trompette
Promesses de retour : L’oryx d’Arabie
Promesses de retour : L’oie d’Hawaï
Promesses de retour : La vigogne
Promesses de retour : La grue blanche d’Amérique

 

Comments are closed