Même pas peur !

Même pas peur !

Même pas peur !

Le Petit Chaperon rouge est un conte d’avertissement de la tradition populaire.

Il contient des thèmes ayant trait à la sexualité, à la violence et à l’anthropophagie.

Le Petit Chaperon rouge symboliserait le personnage de la petite fille aux portes de la puberté, le choix de la couleur rouge du chaperon renvoyant au cycle menstruel. Le village et la maison de la grand-mère sont des endroits sûrs, chemin entre l’enfance et l’âge adulte. Pour arriver à destination, il faut emprunter un chemin qui traverse une forêt, lieu de danger où rôde le Grand méchant loup. La mère indique à la fille le chemin à suivre, le “droit chemin”. La fillette a une attitude ambiguë, puisque, faisant mine de se débarrasser du Loup, elle lui donne en réalité toutes les indications pour que celui-ci trouve la grand-mère, et la mange… Arrivée à destination, la fillette voit bien que quelque chose ne va pas, mais… finit dans le lit du Loup.

Pourtant le loup n’est pas méchant. Il n’est pas gentil non plus. C’est juste un animal carnivore qui fait ce qu’il peut pour survivre. Il est devenu un rival de l’homme à partir du moment où celui-ci a inventé l’élevage. Alors, on a commencé à colporter des rumeurs, de fausses croyances pour accréditer le fait que ce magnifique animal est un animal dangereux.

L’homme n’est pas un loup pour l’homme. l’homme est un homme pour son prochain et donc ce dernier a des soucis à se faire.

Comments are closed