Le velours solaire

Le velours solaire

L’Almanach Cousteau de l’Environnement – Les affaires continuent… – page 428

Schéma du dispositif de chauffage solaire de Riegel

Aux Etats-Unis dans les années 70, la firme américaine “Riegel Textile Corporation” avait installé un système de solaire thermique dans son usine de velours “De la France” en Caroline du Sud. Elle avait bénéficié de subventions du Gouvernement pour installer 396 panneaux de tubes collecteurs  répartis sur une surface de captage de 632 m2. L’installation qui avait coûté près de 300 000 dollars pouvait fournir 50-70% de la chaleur requise pour un seul bac de teinture. L’usine comptait 17 bacs de teinture. L’installation solaire était plutôt considérée comme une preuve du concept. Selon le Directeur de Riegel Textile, l’expérience valait la peine d’être tentée, mais la technologie de l’énergie solaire n’en était qu’à ses débuts, qu’il considérait comme étant prometteurs.

La société Riegel est devenue en 1985 une division de Mount Vernon Mills Inc. et fabrique du linge de maison (table, literie, bain…). Il n’est plus fait mention d’énergie solaire dans la documentation de cette société. A priori, Riegel était un peu trop en avance sur son époque.

L’utilisation de l’énergie solaire doit être encouragée dans les secteurs à forte intensité énergétique comme celui du textile, jusqu’à ce que les coûts de production d’énergie solaire atteignent la parité avec les sources d’énergie conventionnelles. C’est d’autant plus vrai dans les pays du Sud comme l’Inde pour lesquels ce secteur représente une part importante des exportations.

 

Partagez si vous aimez ...

Comments are closed