“L’art sauvera le Monde”

(Fiodor Dostoïevski 1821-1881)

Même pas peur !

Même pas peur !

 

L’aphorisme de Dostoïevski était en réalité “La beauté sauvera le monde”. Il est prononcé par l’un des personnages de “L’idiot”, le prince Mychkine qui représente le naïf qui n’a pas été corrompu par la société et dont le contact avec cette dernière va provoquer des bouleversements pour la plupart salvateurs. Mais ce bon Fiodor avait une conception particulière de la beauté, indissociable de la bonté et ne pouvant être que d’essence divine.

Au delà de cette interprétation religieuse, l’art peut-il vraiment sauver le monde ? L’art définit toute création humaine destinée à améliorer sa condition, à sublimer ses sentiments, à apporter du plaisir et de la joie… L’art est la timide réponse de l’homme à l’acte créateur originel.

L’art n’est pas concentré exclusivement dans les galeries, les salles de concert ou les musées. L’art est partout où l’homme se trouve. Il est le fondement de toute civilisation. C’est ce qui distingue l’humanité de l’animalité (nous savons aujourd’hui que l’animal est tout à fait capable de sentiments et que certaines espèces possèdent une intelligence remarquable).

Personne ne peut dire aujourd’hui si l’art va sauver le monde mais il nous aide à en apprécier suffisamment la beauté pour vouloir le préserver, et ce n’est déjà pas si mal.

 

 

Comments are closed