Hippocrate

Hippocrate

Hippocrate

 

“Que ton alimentation soit ta première médecine”

Considéré comme le plus grand médecin de l’Antiquité, Hippocrate a contribué à faire de la médecine une science basée sur l’observation clinique systématique. Selon sa théorie, la maladie est engendrée par les altérations des humeurs de l’organisme (sang, lymphe, bile jaune, bile noire). Ces humeurs correspondent aux quatre éléments qui déterminent les quatre tempéraments fondamentaux : le feu (bilieux), la terre (atrabilaire), l’eau (flegmatique), l’air (sanguin). Un équilibre entre ces éléments mutuellement antagoniques est indispensable pour être en bonne santé. Tout déséquilibre mineur entraîne des “sautes d’humeur”, tout déséquilibre majeur menace la santé du sujet. C’est cette théorie de l’équilibre qui est défendue actuellement par la médecine moderne. Aujourd’hui en effet, l’accent est mis sur l’alimentation équilibrée, l’hygiène de vie, l’exercice physique. L’alimentation joue un rôle fondamental sur la santé : la malbouffe est l’un des principaux facteurs de risque pour les maladies chroniques comme le diabète ou les pathologies cardiovasculaires.

Alors, selon Hippocrate, il faudrait manger des pommes pour augmenter ses chances de rester en bonne santé. Pourtant, la pomme n’a pas toujours eu très bonne presse. Dans la Genèse, c’est après avoir croqué un “fruit défendu” qu’Adam et Ève furent chassés du paradis; la guerre de Troie a été déclarée à cause de la “pomme de la discorde”; Blanche-Neige et Alan Turing (l’inventeur de la science informatique) ont été empoisonnés par une pomme trempée dans le cyanure….

La toile montre un télescopage entre religion et philosophie. Eve propose une pomme à Hippocrate. La religion tente d’influencer la philosophie. Pourtant, il n’y a pas obligatoirement antinomie entre ces deux conceptions de l’univers. Le cardinal Barbieri, pour soutenir les thèses de Galilée, a dit que l’Église devait dire comment aller au ciel et non pas comment le ciel était fait.

Comments are closed