Cœur d’acier

A propos de la sidérurgie lorraine

Mémoire d'un sidérurgiste

Mémoire d’un sidérurgiste

  • 1704 : Les de Wendel quittent Bruges et s’installent en Lorraine;
  • 1727 : Les de Wendel font fortune en vendant à Louis XV des boulets de canon (ils continuent avec Bonaparte);
  • XIX° siècle: Les maîtres des forges agrandissent leur fortune grâce au chemin de fer;
  • Guerre de 1870 : Une partie de la famille de Wendel prend la nationalité allemande pour conserver les forges dans la Moselle annexée par l’Allemagne;
  • 14-18 : La Famille continue de s’enrichir en vendant des armes… aux deux belligérants.
  • Après la guerre de 39-45 l’État soutient financièrement la modernisation de la sidérurgie lorraine;
  • 1950 : la durée hebdomadaire de travail est de 62 heures dans la sidérurgie (44 heures en 1938);
  • A partir des années 60, les plans de licenciements se succèdent pour la sidérurgie lorraine
  • 1971 : l’Etat français finance une grande partie de la nouvelle usine de Fos-sur-Mer (14 milliards de francs)
  • 1978 : les dettes de la sidérurgie sont transformées en prise de participation, la collectivité prend à sa charge la fermeture des usines.
  • etc…

… Aujourd’hui à Longwy il n’y a plus rien ou presque qui rappelle le passé industriel de la région

Le monde ouvrier, surexploité mais fier de son savoir-faire, a quasiment disparu, avec ses codes et son éthique particulière. Aujourd’hui, le nord de la Lorraine est une zone économiquement sinistrée, avec un taux de chômage proche de 17 % (INSEE 2011) …

… et seuls les anciens gardent encore le souvenir d’un passé prestigieux.

 

Comments are closed